Le baume et le savon du cyprès et surtout de ses proanthocyanidols qui m'ont donné de belles et étonnantes surprises.

A mon retour de vacances j'ai préparé avec mes cônes de cyprès encore verts

Une teinture pour usage externe en topique.

Sur alcool à 90° avec environ 6 gros cônes hachés menu, mis à chauffer un peu au bain marie, filtré et ensuite j'ai ajouté à cette teinture de l'hydrolat de mélilot , actif lui aussi dans les troubles de la circulation capillaroveineuse de par sa composition en coumarine et flavonoides pour fabriquer un beurre circulatoire, voire des crèmes visage pour les peaux couperosées et irritées. 

Une décoction corsée de cônes dans de l'eau déminéralisée

J'ai coupé mes cônes en rondelles fines mis dans le mixer, ajouté mon eau déminéralisée et lancé la machine à broyer et j'ai ensuite filtré et mis au réfrigérateur pour mon futur savon.

Un macérat  huileux de cônes de cyprès

J'ai imbibé mes cônes hachés d'alcool, fais chauffer au BM, juste le temps que l'alcool monte et jeté dessus mon huile d'olive biologique, idem pour mon futur savon.

Un autre macérat sur jojoba et macadamia pour les soins cosmétiques et de prévention thérapeutique.

Je n'ai malheureusement pas photographié les cônes découpés, qui ressemblent à des petits bonhommes farceurs mais juste quelques moments forts de mes préparations.

 

 

IMG_20150819_134444

 

IMG_20150819_134340

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis une toute petite

 

IMG_20150819_143537

 

On voit très distinctement le beau jaune du macérat et de la décoction, ne laissant absolument pas présager de ce phénomène.

 

IMG_20150819_170651

 

Couleur obtenue au moment de verser dans les moules et qui a tenue au moins une bonne heure.

 

IMG_20150819_170601

 

Quelques heures plus tard.......... la série de savons

 

Le BBeurre

 

 

IMG_20151122_145004

 

IMG_20151122_144922

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce beurre est destiné à ma tante qui souffre de divers troubles de la circulation veineuse.

Je l'ai composé autour de la teinture de cyprès mélilot, du macérat sur jojoba et macadamia de cônes de cyprès, d'un macérat de bouleau acheté chez huiles et sens et sublimé par l'ajout de quelques huiles essentielles de vetyver, famonty, et issa.... Une synergie circulatoire sans les contre-indications liées à l'usage de l'huile essentielle de cyprès ( mastoses, cancers hormonos dépendants). On trouve ces fabuleuses huiles essentielles chez L'astérale et chez Pescalune.

On voit distinctement les 2 tons et surtout le précipité rouge vineux des anthocyanes. Le jour de la fabrication ce Bbeurre était jaune pâle, il l'est resté environ une semaine pour enfin se stabiliser sur cette couleur... 

 

Le savon enfermé dans sa boule

 

 

IMG_20150923_091751

 

IMG_20150923_092112

 

 

 

Là encore j'ai obtenu 2 tons et uniquement sur ce savon qui était enfermé dans sa boule à l'abri de l'air et de la lumière et peut-être des variations de pH.

La formule est très sobre afin que nuls ajouts ne viennent perturber le résultat final  J'ai travaillé avec la décoction et le macérat de cyprès sur olive et des huiles et beurres neutres, pas de colorants, juste le cyprès en tout et pour tout.

J'ai bien compris que les tannins et les flavonoides  et les anthocyanes du cyprès me réserveraient quelques surprises, en lisant ce petit texte sur les OPC du jus de la treille... C'est amusant non?